• Deux enfants conduisent

    Discussion entre une copine de ma fille (appelons la Lise, 5 ans) et un de ses copains de classe (appelons le Matthieu, 5 ans itou) à la fin d'un anniversaire. Leurs parents sont en retard, alors ils rigolent et ils imaginent rentrer seuls, ou avec "ta voiture".

    Matthieu imagine un scénario très compliqué où il la ramènerait chez lui pour qu'elle récupère une (hypothétique... vous avez suivi...) voiture numéro 2. Mais Lise intervient : "non non tu conduis et tu me ramènes chez moi parce que tu es le garçon et je suis la fille".

    Evidemment, je ne peux pas me retenir : "mais tu sais, les filles aussi conduisent"."Oui mais ma maman, elle conduit jamais quand il y a papa". Et Matthieu de confirmer que la situation est identique chez lui.

    Chez nous, la situation s'est équilibrée depuis quelques temps après des années de "papa conduit, maman demande le chemin". Mais papa est toujours celui qui manie la perceuse et qui accroche les tringles à rideaux. Et j'imagine que ses schémas là aussi s'impriment chez nos enfants..s peut-être plus que nos discours sur l'égalité des sexe/


    votre commentaire
  • C'est l'actu
    Quelles sont les qualités pour être un-e (bon-ne) journaliste ? Vous pensez curiosité, réactivité, empathie, intelligence, relationnel... Et bien vous avez tout faux ! Grâce à "Léa Passion Journaliste", un jeu pour DS proposé par Nintendo, on connaît désormais les principales techniques à maîtriser pour en faire son métier : "maquillage, brushing, conduite d’interviews séduction, prise de photos et tournage de reportages (accessoirement !)"...

    Bien évidemment, le jeu édité ne parle pas de Marc, journaliste mais bien de Léa journaliste qui va apprendre "bien mieux qu'un vrai diplôme de journalisme" : "Celui de faire la belle à la TV, d’interviewer des hommes politiques ou des comiques que tu pourras par la suite épouser… si si c’est vrai !  "

    Et le dernier conseil de "Léa Passion Journaliste" nous donnerait presque envie de l'acheter (nan ceci est une blague) :   "Vis la vie trépidante et excitante d’une véritable journaliste qui rêve de devenir une célèbre présentatrice TV ! Mais attention, à trop bien faire son boulot on devient une Arlette Chabot !"

    Sinon, il y a aussi "Léa passion mariage" et "Léa passion décoration"...

    Et merci à Audrey pour cette découverte suprenante !


    4 commentaires
  • Chaque fin d'année, l'école organise une fête avec père Noël, spectacle, papillottes... et cadeaux pour les enfants. Et ça ne loupe jamais. Même si cette année, le summum est atteint avec un kit coiffure rose pour les filles (peigne, miroir, brosse à bigoudis...) et hélicoptère pour les garçons !

    Prochaine mission : aborder le sujet au prochain conseil d'école... sans froisser la directrice... et en ayant l'impression d'être la seule à trouver ça aberrant comme choix de cadeau.

     


    1 commentaire
  • Oliviero Toscani n'en est pas à sa première, c'est le moins qu'on puisse dire. Beaucoup se souviennent de ses pubs chocs pour Benetton dans les années 90 (par exemple le "VIH Positive" tatoué sur le corps des manequins). On peut en penser ce qu'on veut, que c'est honteux de faire du fric avec des problèmes de société graves ou au contraire que ça fait avancer le débat. Mais il serait difficile de ne pas soupçonner Toscani de rechercher la provoc à tout prix, d'être prêt à tout pour faire parler de lui.

    Son dernier coup c'est ça (à lire l'article de Libération Next) : un calendrier sur lequel s'affiche chaque mois un pubis, un sexe de femme, dans un but publicitaire puisque ce calendrier est une commande du groupe de tanneurs Vera Pelle.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Bleu pour les garçons, rose pour les filles

    Conversation avec ma fille (3 ans) ce matin au parc :

    - Maman, tu me dis qu'elle est mal dessinée ma princesse ?

    - Non, je trouve qu'elle est très bien déssinée ta princesse. (pour info, il n'y avait pas de dessin, nous étions au parc)

    - Mais non elle est mal dessinée parce qu'elle a un t-shirt alors tu me le dis !

    - Mais moi je trouve ça très bien qu'elle ait un t-shirt. ça lui va bien.

    - Mais non ! Les princesses ça a pas des t-shirts alors tu me le dis et tu viens lui dessiner une robe ! (elle commence à s'énerver)

    - Aujourd'hui elle a mis un t-shirt parce que c'est plus pratique et puis comme ça elle peut faire du sport.

    - Noonnn ! Elle fait pas du sport ! C'est une princesse et les princesses ça met toujours pas des t-shirts, ça met des habits de fille !

    - Tiens donc ? Et toi tu es une fille et tu mets des t-shirts !

    - Mais non Mamaaannn ! C'est une princesse, elle met toujours pas des t-shirts alors tu viens lui dessiner une robe ! (très énervée)

    - J'ai pas envie parce que je la préfère en t-shirt, ta princesse, c'est plus confortable.

    - Nooonn, c'est une fille ! Tu lui dessines une robe !

    Sur ce j'ai eu droit à une colère, une vraie de vraie. J'ai eu envie de lui dire que les petites filles ne se roulent pas par terre quand elles sont en colère, que c'est les garçons qui font ça mais je ne suis pas sûre de mes sources...


    1 commentaire